De Jongcourt Patrimoine 6, Avenue du Général de Gaulle 77600 Bussy-Saint-Georges - 06 10 74 68 54 - dejongcourt4@gmail.com

Pourquoi se constituer une épargne et quelle stratégie choisir ?

Pour se constituer une épargne de précaution, préparer des achats importants comme l'immobilier ou anticiper la baisse des revenus à la retraite

Comment ? En versant de façon aléatoire ou régulière sur votre contrat, en plaçant de façon ponctuelle un capital issu d'un héritage... 

Quand ? Au minimum à partir du moment où l'on gagne suffisamment d'argent pour en mettre de côté.

Quand épargner ? A tout moment, en début de carrière, à la retraite, tout est fonction de votre capacité à épargner. En moyenne en France, on commence à épargner pour sa retraite à 32 ans. Plus vous épargnez tôt, plus votre effort d'épargne sera faible et plus votre capital final pourra être important.

Vous pouvez épargner la partie des revenus que vous n'utilisez pas. Ces revenus sont issus de votre travail, d'une pension, d'une retraite, d'une allocation chômage, d'une rente, d'une indemnité ponctuelle ou définitive. Une grosse partie de ces revenus sert à payer votre logement, vos crédits, votre nourriture, et tous vos besoins quotidiens (transports, habits, activités diverses). La partie restante de ces revenus peut alors être utilisée pour constituer votre épargne. En général votre capacité à épargner augmente avec l'augmentation de vos revenus.

 

Pourquoi épargner ?

Pour répondre à l'un de vos projets. Si on ne doit en choisir qu'un, la constitution d'une épargne de précaution ou épargne « en cas de coup dur » est primordiale. Dans un second temps, se constituer un capital pour réaliser un projet d'achat est le plus fréquemment rencontré.

L'épargne de précaution : cette épargne de précaution doit être disponible à tout moment et doit permettre de faire face aux aléas de la vie, aux dépenses importantes de la rentrée scolaire, au paiement des impôts non mensualisés. Le rendement du produit choisi n'est pas le critère principal dans ce cas.

Se constituer un capital en vue d'un projet d'achat. Vous avez un projet d'achat d'un montant connu, dans une période connue, par exemple un mariage, des vacances, l'achat d'une voiture, un achat immobilier, les études des enfants, des travaux...

En conséquence il faut choisir des placements sécurisés, en fonction de votre capacité d'épargne, du capital recherché et de la période pour le constituer. Dans ce cas votre épargne ne nécessite pas d'être disponible à tout moment, mais vous chercherez en revanche les meilleurs rendements. Pour bien planifier votre épargne, privilégiez les versements réguliers dont le montant est révisable... et ne vous serrez pas trop la ceinture !

Plus de 90% des français ont au moins un produit d'épargne. Le placement en assurance vie est le plus souscrit devant les actions et les livrets d'épargne. Le PEL (Plan d'Epargne Logement) est le produit d'épargne le plus important dans la masse des dépôts d'épargne, devant le livret A. Le taux d'épargne brut des ménages en France aujourd'hui se situe autour de 15 % du revenu disponible brut. Ce taux représente la part des revenus non consommée et investie sur les placements financiers (et non financiers).

 

Comment épargner ?

- Épargner de façon régulière et ponctuellement.

- Épargner les revenus non dépensés dans le mois.

- Épargner chaque mois le même montant.


- Épargner ponctuellement la part des revenus non dépensés dans le mois ou une prime.

C'est une méthode qui ne permet pas de planifier aisément la constitution d'un capital pour une date donnée mais elle est très souple et totalement maîtrisable. Il n'y a aucune obligation de versements mensuels.

Vous épargnez chaque mois la part des revenus que vous n'utilisez pas ou toute arrivée d'argent irrégulière, comme une prime ou un héritage.

 

- Épargner chaque mois un montant donné

C'est la méthode la plus utilisée, vous versez sur votre compte épargne, chaque mois à une date donnée, une somme fixée et révisable par vous (selon contrat).

Quel que soit l'état de votre compte de dépôt, ce montant sera prélevé, c'est la seule contrainte de ce dispositif. Vous pouvez en revanche aisément maîtriser le montant du capital atteint au cours des mois et des années.

Pour éviter des désagréments dus à un compte rendu négatif par ce prélèvement périodique et des dépenses plus importantes que d'habitude, vous pouvez mettre en place une autorisation de découvert sur votre compte dépôt.

 

Mais quel type d’épargne ? Vers quelle compagnie d’assurances s’orienter ? Quel placement choisir et puis je le déduire fiscalement ?

Autant de questions sur lesquels nous pouvons vous conseiller, n’hésitez pas à nous contacter.