De Jongcourt Patrimoine 6, Avenue du Général de Gaulle 77600 Bussy-Saint-Georges - 06 10 74 68 54 - dejongcourt4@gmail.com

Vous êtes pédicure-podologue ?

Vous êtes pédicure-podologue et vous êtes un spécialiste du pied

Vous examinez vos patients, traitez des verrues plantaires, des mycoses, des ongles incarnés. Vous réalisez des soins et prescrivez des traitements et produits adaptés pour l’entretien, comme des pansements mais aussi des prothèses et orthèses telles que des semelles orthopédiques. Vous conseillez vos patients sur les habitudes hygiéniques à adopter pour éviter la récidive, ainsi que sur la mise en place de leur prothèse si nécessaire. Pour exercer votre activité sereinement, il vous faut penser à la protection globale de votre entreprise. Tout d’abord, il faut assurer votre cabinet, les murs et votre matériel, afin de prévenir les sinistres, les vols et actes de vandalisme. Votre responsabilité médicale est aussi à protéger et pour cela, il existe l’assurance responsabilité civile professionnelle : elle vous couvre en cas d’erreur involontaire. Il faut également envisager toutes les éventualités, vous pouvez tomber malade ou être victime d’un accident et ne plus exercer pendant un moment. Le contrat de prévoyance loi Madelin va prendre en charge vos frais généraux et donc, permettre le maintien de votre activité. En souscrivant à ce contrat, vous pouvez aussi recevoir des indemnités journalières pendant votre arrêt et ce, jusqu’à votre retour. Dans les cas plus graves d’une invalidité ou d’un décès, votre famille est protégée. Vos enfants peuvent recevoir une rente d’éducation, afin que leur scolarité ne soit pas perturbée et votre conjoint peut percevoir votre capital sous la forme de rente. Prévoir votre vie post-professionnelle est tout aussi important. Nous vous conseillons de vous intéresser à des solutions de retraite venant en complément de votre régime actuel. Il existe, d’ailleurs, des retraites complémentaires dont les cotisations sont déductibles fiscalement. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question.

En tant que pédicure-podologue, vous êtes affilié au régime obligatoire de prévoyance de la CARPIMKO

Votre régime vous couvre, en cas d’arrêt de travail, d’invalidité et en cas de décès. Ces prestations ne sont pas suffisantes en durée et en montant afin de vous assurer une perte de revenu/frais généraux.

L'incapacité temporaire de travail :

En cas d'incapacité temporaire totale de travail, la CARPIMKO verse des indemnités journalières du 91ème jour jusqu'au 365ème jour. Les prestations sont les suivantes :

 

Montant

Date d’effet

Le montant de l'allocation journalière est fixé chaque année par le Conseil d'Administration.
Montant Forfaitaire pour 2017 :
49,17 €
Versé jusqu’au 365eme jour

Les indemnités journalières sont
versées à compter du
91eme jour
d’incapacité totale de travail pour cause de maladie ou d’accident.

 

La rente d'invalidité :

L’invalidité est la conséquence d’une pathologie consolidée et qui va impacter durablement la vie du travailleur non salarié. Versée à compter du 366 ème jour et plus généralement à compter du 1095 ème jour, elle comporte deux niveaux de prestations définies par expertise :

En cas d’incapacité permanente totale d’exercice de la profession (100%), l’assuré reçoit, jusqu’à 65 ans, 1480 € par mois.
 Celle-ci peut être majorée de moitié en cas d’enfant à charge.

Plus généralement, voire systématiquement : cn cas d’incapacité professionnelle partielle au moins égale à 66 % : versement d’une rente trimestrielle jusqu’à 65 ans d’un montant de 740 € par mois.

 

Le décès :

La CARPIMKO peut intervenir dans le cadre de 4 prestations :

1/ Un capital de 17 880 € versé au conjoint marié, à défaut les descendants, puis ascendants. Majoré si conjoint avec enfant(s) à charge, la capital passe à 26 820 €. Il sera de 8 940 € en l’absence de conjoint.

2/ Rente de survie trimestrielle de 2 235 € versée jusqu’à 65 ans ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail du conjoint

3/ Rente trimestrielle d’éducation : son montant est de 1 676 € (base 2017) par enfant jusqu’aux 18 ans de ce dernier, 25 ans si études supérieures (sous réserve d’appréciation du Conseil d’Administration).

4/ La réversion

La réversion ne sera versée que dans le cadre du mariage (concubinage, PACSE exclus)

 

N.B. : Pour plus d'informations sur vos droits, veuillez contacter votre interlocuteur CARPIMKO.