De Jongcourt Patrimoine 6, Avenue du Général de Gaulle 77600 Bussy-Saint-Georges - 06 10 74 68 54 - dejongcourt4@gmail.com

Vous êtes chirurgien dentiste ?

Vous êtes chirurgien-dentiste et vous exercez au sein d’un cabinet, souvent en collaboration avec un assistant dentaire.

Vous réalisez des soins à des patients qui souffrent de douleurs dentaires, de caries, d’abcès, etc. Vous diagnostiquez, réalisez des radios si nécessaire. De plus, vous posez des couronnes, des bridges, implantez des dents et procédez à des extractions de dents de sagesse. Il vous arrive parfois de travailler sur la correction de l’articulation des mâchoires ou encore sur la greffe de gencive, dans un souci esthétique, parfois. En somme, vous agissez avec des gestes délicats pour réaliser des opérations indispensables à la bonne santé bucco-dentaires de vos patients. Autant de raisons d’être bien assuré sur le plan professionnel, tout d’abord. En effet, au-delà de la responsabilité civile professionnelle qui couvre votre activité à la hauteur des possibles dommages que vous pourriez causer involontairement ; avec le matériel pointu que vous utilisez, il est indispensable de protéger vos locaux en cas de sinistre ou de vol. De plus, si vous travaillez avec un assistant dentaire, il vous faut penser à la protection sociale de votre salarié. Il ne faut pas négliger, non plus, votre protection personnelle. Il vous faut penser à votre santé, par le biais d’une mutuelle complémentaire et également à un contrat prévoyance loi Madelin et à un régime de retraite complémentaire dont les cotisations peuvent être déductibles fiscalement et donc en plus de vous protéger être intéressant pour vous. Chaque aspect de votre activité professionnelle et de votre vie personnelle, de celle de vos salariés et de votre famille mérite d’être prévu. Nous pouvons en discuter avec vous si vous le désirez !

En tant que chirurgien-dentiste, vous êtes affilié au régime obligatoire de prévoyance de la CARCDSF

La CARCDSF vous couvre, en matière de prévoyance sur trois risques : l’incapacité de travail, l’invalidité et le décès. Ces prestations ne sont pas suffisantes en durée et en montant afin de vous assurer une perte de revenu/frais généraux

Il existe trois classes de cotisation forfaitaire (Classe A obligatoire et Classes B et C optionnelles)

L'incapacité de travail :

Montant

Date d’effet

Classe A : 17,19 € par jour
Classe B : 34,38 € par jour
Classe C : 51,57 € par jour

Versés jusqu’au 1 065ème jour

Les indemnités journalières sont
versées à compter du 91eme jour
d’incapacité totale de travail pour cause de maladie ou d’accident.

Même si vous estimez que la durée de votre cessation d’activité sera inférieure à 90 jours, nous vous conseillons d’aviser la CARCDF le plus tôt possible.

 

L'invalidité :

Une rente ne sera versée que dans le cadre d’une invalidité permanente et définitive, interdisant toute activité professionnelle. Le montant annuel de la pension d’invalidité 2017 est de :

      4 748 € pour la Classe A

      9 496 € pour la Classe B

      14 244 € pour la Classe C

Cette rente est versée jusqu’à l’âge de 60 ans.

Le décès :

Remarque importante : vous êtes en concubinage ou PACSE, votre conjoint ne se verra pas attribué le capital décès. Ce capital sera versé au conjoint non séparé, a défaut aux enfants à charges, ou à défaut aux personnes à la charge effective de l’assuré, ou aux descendants autres que les enfants, ou aux ascendants.

Montant de l'allocation immédiate décès (versement unique). Elle s’élève en 2017 à :

      5 233 € pour la classe A

      10 466 € pour la classe B

      15 699 € pour la classe C

Il n’existe aucun système de rente conjoint ou de rente orphelin.

La reversion (retraite CARDSF)  :

C’est un élément important à prendre en compte dans la protection du conjoint en cas de décès de la Sage Femme. Pour rappel cette réversion ne pourra fonctionner que si la Sage Femme était mariée. (PACS , concubinage... non reconnus)

N.B. : Pour plus d'informations sur vos droits, veuillez contacter votre interlocuteur CARDSF.