De Jongcourt Patrimoine 6, Avenue du Général de Gaulle 77600 Bussy-Saint-Georges - 06 10 74 68 54 - dejongcourt4@gmail.com

Vous êtes pharmacien ?

Vous êtes pharmacien, votre métier consiste à accueillir les patients dans votre officine, leur donner les médicaments prescrits par leur médecin et expliquer en quoi consiste leur traitement : la posologie, les effets secondaires, etc.

De plus, vous conseillez les personnes inquiètes sur leur état de santé, en fonction des symptômes qu’ils présentent, qu’ils soient plus ou moins graves, en les guidant soit vers une consultation chez un médecin, un spécialiste ou vers un traitement vendu sans ordonnance. Vous êtes également le gestionnaire d’une boutique, de ses stocks et travaillez avec des salariés. Votre responsabilité en cas d’erreur est mise en cause. C’est pourquoi il faut vous protéger, comme tous les professionnels du médical, avec la responsabilité civile professionnelle. Dans la situation où vous commettez une erreur dans la prescription d’un médicament ou encore, d’une crème, s’il y a des dommages sur le patient, vous êtes couvert à la hauteur de ceux-ci. C’est l’assurance indispensable pour exercer. Il vous faut également penser à vos protections sociales. Premièrement, avez-vous une mutuelle complémentaire qui couvre vos frais de santé ? Avez-vous prévu un contrat prévoyance Madelin qui vous permet d’avoir le maintien de vos revenus en cas d’impossibilité d’exercer ? Ou encore, à un contrat qui vous garantit une rente en cas d’accident qui conduit à une invalidité ? Outre votre santé et celle de votre famille, il vous faut aussi réfléchir à votre vie post-travail, notamment, en envisageant un régime de retraite complémentaire dont les cotisations peuvent être déduites fiscalement. Être prévoyant, c’est se donner les moyens de travailler sereinement. N’hésitez pas à nous contacter pour avoir plus d’informations !

En tant que pharmacien, vous êtes affilié au régime obligatoire de prévoyance de la CAPV

Ce que prévoit la CAPV pour votre couverture sociale :

L'incapacité de travail n'est pas couverte par votre caisse de prévoyance et retraite, la CAPV ne verse donc aucune indemnité journalière en cas d’arrêt de travail du pharmacien. Ces prestations ne vous permettent pas de vous assurer une perte de revenu et frais généraux.

 

L'invalidité :

 Le Pharmacien âgé de moins de 60 ans et atteint d'invalidité totale bénéficie de 100 % de l'allocation Invalidité. La date d'ouverture du droit à la prestation Invalidité est fixée par la commission d'inaptitude.

Le montant de la rente annuelle est de 12 120 € majoré pour conjoint de 6 060 € et de 12 120 € par enfant à charge (jusqu’à 25 ans si études supérieures)

 

Le décès :

 Deux prestations : l’une versée au conjoint sous forme d’une indemnité immédiate l’autre sous forme de rentes versées au conjoint et aux enfants.

      L’Indemnité immédiate est d’un montant de 18 180 €

Conditions d’attribution : L’Indemnité immédiate est accordée au conjoint de moins de 60 ans, à défaut elle sera servie aux enfants ou aux personnes à la charge effective du défunt.

      L’Allocation décès (rente) est versée au conjoint et à chaque orphelin. Montant annuel : 12 120 €

Condition d’attribution : L’allocation est versée au conjoint survivant marié pendant plus de 2 ans ou ayant un enfant issu de ce mariage- non divorcé ni séparé de corps, âgé de moins de 60 ans et non remarié. Pour les enfants ceux-ci doivent être âgés de moins de 21 ans et célibataires, ou âgés de moins de 25 ans et relevant du régime de sécurité sociale des étudiants, ou atteints d'une invalidité permanente sans limite d'âge.

Remarque importante : vous êtes en concubinage ou PACSE, votre conjoint ne se verra pas attribué l’Indemnité immédiate ou l’Allocation décès en cas de décès.

 

Source CAPV